réduire ses déchets

réduire ses déchets

Couches lavables

Voici le retour d'expérience d'une amie qui utilise des couches lavables pour son bébé.

 

 

5000+couches_petit.jpg

 

La consommation moyenne d'un enfant avant qu'il ne soit propre est de 5000 couches jetables, soit près d'une tonne de déchets par enfant ( emballage non compris).

Ces couches seront ensuite soit incinérées, dégageant dans l'atmosphère des polluants comme la dioxine, soit enfouies, où elles mettront entre 300 et 500 ans à se dégrader en polluant le sol et l'eau.

Historiquement, les premières couches jetables firent leur apparition dans les années 60.  Elles ont longtemps été considérées comme un élément contribuant à la libération de la femme ... Plus efficaces, plus rapides, plus pratiques,  moins de  corvées de nettoyage du lange, plus besoin de mettre les mains dans la merde (appelons un chat un chat quoi ! ^^)... Alors oui, dans nos sociétés de plus en plus stressées et pressées, l'idéal est la couche jetable. Franchement, qui a envie, en rentrant du boulot,  de laver des couches sales ?

 

Alors voici un petit article pour les parents qui souhaiteraient (quand même) se mettre aux couches lavables...

pack-6-couches-lavables-totsbots-rainbow.jpg

 

Alors oui, la première réaction quand on entend parler de couches lavables est : Régression !! Quoi ?? Revenir en arrière,  ça va pas la tête ?! Et la libération de la femme dans tout ça ??!! On s'est battues pour ça ! ( argument que j'ai déjà entendu ^^) ... Oui, enfin vous vous êtes battues pour de nobles causes, certes,  mais pas pour les couches jetables, faut arrêter quoi :)

 

Bref, passé ce moment de rejet et de dégoût plus ou moins virulent selon les personnes, on peut se documenter, se renseigner et se rendre compte que les choses ont quand même bien évoluées depuis l'époque de nos grands mères !

 

Il existe deux types de couches lavables :

- Les TE1 ( tout en un )

couche-lavable-te1-tu---twilight-v4-p-image-27583-grande.jpg

Très facile d'utilisation, elle s'utilise comme une couche jetable. Elle est constituée d'une couche classique et d'une culotte de protection cousue directement à la couche. Elle demande peu de manipulations, mais l'absorption est moyenne car la surface absorbante est plus petite.

 

-Les TE2 ( tout en deux)

insert-so-easy-en-bambou.jpg

Composée d'une culotte imperméable , on y fixe la couche et on peut rajouter des inserts absorbants qu'on fixe par boutons pressions en général. Ce système permet de changer l'enfant 2 à 3 fois avant de laver la culotte.

 

 

Les couches lavables d'aujourd'hui ne ressemble donc en rien aux langes d'antan. Elles sont munies d'élastique, existent en différentes tailles et coloris, et les systèmes de fermetures varient du velcro aux boutons pressions.

Il existe des couches taille S,M ou L, mais il existe aussi des couches ajustables par boutons pressions qui pourront suivre l'enfant jusqu'à ce qu'il soit propre.

 

Alors pour ou contre ? Voici un petit récap' .

 

1. Du côté du budget

cuisiner-avec-un-petit-budget2.jpg

Certes, il faut un investissement de départ .. Mon amie a dépensé 250 € dans l'achat de 8 culottes imperméables, 48 couches et 48 inserts ( mais après, le budget de départ varie selon les marques, le type de couche lavable, la quantité achetée etc ..).

Après un calcul savant de notre part, nous en sommes venu à cette conclusion :

1 couche jetable = 20 cts en moyenne

6 couches jetables par jour = 1.20 €

365 jours par an = 438€ par an

On estime donc les dépenses entre 1000 € et 2000€ par enfant de couches jetables jusqu'à la propreté.

Donc niveau budget, la couche réutilisable est largement plus économique  !

D'autant plus que l'on peut se les faire offrir comme cadeau de naissance ( oui bon ok, y'a plus fun, mais on est radin ou on ne l'est pas !)

Et si, dans un futur plus ou moins proche, l'accouchement ne vous a pas traumatisé à vie et que vous souhaitez quand même aggrandir le nombre de vos descendants, vous pouvez garder les couches lavables pour le suivant.... Quand bien même un enfant vous suffit amplement, on peut toujours donner ses changes à une copine en lui souhaitant bien du courage pour les 3 prochains mois .. :)

Et niveau consommation d'eau, d'électricité et de lessive pour laver les couches ? Il est estimé à 200€ environ jusqu'à la propreté. En plus on peut les laver avec le reste du linge sale, pas besoin de faire tourner exprès une machine ! 

 

2. Du côté de l'efficacité

couches-600220_1.jpg

 

L'objectif numéro 1 de la couche, c'est de garder votre progéniture au sec ... De ce côté, les couches jetables marquent un point.

Si la couche lavable est mal placée, c'est à dire pas assez serrée ou n'enveloppant pas assez les cuisses de l'enfant , les fuites peuvent être présentes.

Bref il faut capter le truc, mais les fuites peuvent aussi être présentes avec les jetables ...

 Après, il faut aussi savoir que la couche lavable est plus épaisse que la jetable, et que certains pantalons ne passent pas. Il faut alors mettre des pantalons plus grands, mais au vue du nombre incommensurable d'habits reçus lors de la naissance, en général on ne manque pas de fringues pour habiller son enfant.

On peut aussi rajouter des feuilles de bambou au fond de la couche pour limiter les fuites et les mettre aux WC comme du PQ, mais si les selles sont très liquides, les fuites seront quand même de la partie...

 

3. Du côté pratique

 couches-lavables-bebe.jpg

En sachant qu'on va changer son enfant jusqu'à 5500 fois avant qu'il ne soit propre, le côté pratique est primordial.

La question du ravitaillement ne se pose pas avec les couches lavables ( pas de risque de tomber en rade de couches un dimanche ^^).

Ensuite, mettre une couche lavable n'est clairement pas plus pénible que de mettre une couche jetable, même si cela peut prendre un peu plus de temps.

Ce qui rebute beaucoup de gens, c'est le plan cracra ... Nettoyer les couches lavables n'est pas l'activité la plus palpitante du siècle !

Mais en fait, il suffit de rincer à l'eau claire la couche souillée. Une fois mouillée, elle peut attendre 48h avant d'être lavée à la machine, à 40° et sans utiliser d'adoucissant. On les lave avec le reste du linge sale de la maison, mais quand on a un enfant en bas âge, la machine à laver tourner presque quotidiennement..

On peut se prévoir un panier à linge pour les couches sales mais rincées si on ne veut pas qu'elles cohabitent avec le reste du linge sale.

 

Les couches lavables peuvent passer au sèche linge, mais à température douce.

 

4. Du côté de la santé

 couche-lavable-2luxpocket-unite.jpg

Ce que l'on recherche dans la couche, c'est l'effet "fesses au sec".  Chose tout à fait possible dans la couche jetable grâce à l'ajout d'un gel absorbant portant le charmant nom de polyacrylate de sodium, qui a le pouvoir d'absorber jusqu'à 80 fois son poids en liquide ( au passage, le polyacrylate de sodium a dû être retiré de la composition des tampons féminins en 1985 car il a été associé au syndrome de choc toxique).

On rajoute dans tout ça un petit coup de chlore pour le blanchiment et des parfums et colorants pour égayer le tout, et bien sûr du plastique.

 

La couche lavable est quant à elle composée de coton, polyester, chanvre ou bambou ( la peau est donc en contact avec des matériaux "sains").

La culotte de protection est faite en laine, en polaire ou en tissu enduit de polyuréthane.

Les fesses sont de ce fait beaucoup moins irritées.

couche-lavable.jpg

 

Pour conclure, les couches lavables restent évidemment beaucoup moins polluantes que les jetables et participent activement à la réduction des déchets ménagers. Il faut cependant être à l'aise avec la manipulation de couches souillées, et avoir envie aussi de se prendre le temps pour cette démarche.

Aussi, on est pas obligé de les utiliser tout le temps... On peut aussi très bien utiliser de temps en temps des couches jetables pour faire un break.

Il existe des organismes qui proposent leurs services pour le prêt , le ramassage et le lavage des couches du bébé : //www.couches-services.org

 Enfin, si vous n'en pouvez plus des couches lavables , on peut toujours les réutiliser pour de nobles causes :

803756.jpg

 

 



27/03/2014
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres